Martine Michaud, photographe
 |  Invitations  |  ©  |

HÉRITIÈRES DE BOUDDHA - À la rencontre des nonnes Shéchèn du Bhoutan

Textes et photos : Martine Michaud    Préface : Matthieu Ricard

En librairie À Montréal : GallimardLibrairie Parchemin (Berri-Uqam), Zone libreOlivieri.

Extérieur de Montréal : Alire (Longueuil), Librairie Acadienne (Univ. de Moncton). 

On peut aussi commander chez l'éditeur directement : info@mishophoto.com

Commandes en ligne : Portic.ca ou Renaud Bray 

Revue de presse : voir la section Nouvelles

Durant les trois semaines vécues dans ce microcosme habituellement coupé du monde extérieur, Martine Michaud a saisi l’essence de cette communauté inspirante par sa simplicité et son humanité à fleur de peau. La photographe et auteure lève le voile sur l'univers secret de ces femmes à l'aide de témoignages recueillis avec délicatesse et surtout, avec des portraits touchants où elle a su capter les regards intenses ainsi que l'intériorité de ses sujets.

Dans sa préface, le moine tibétain et docteur en génétique cellulaire Matthieu Ricard écrit« Martine a vécu dans l’intimité des nonnes. Elle s’est liée d’amitié avec elles, elle a partagé leur quotidien et observé avec attention et bienveillance leurs us et coutumes. À ce titre, son travail constitue un témoignage précieux sur la condition des nonnes, leurs aspirations et leurs défis.»

Commentaire de Josée Blanchette, auteure, et critique de livres: "L’auteure et photographe a séjourné au « royaume du dragon tonnerre » durant deux mois et a enseigné le yoga dans une nonnerie en 2013, tout en documentant son séjour. Elle nous explique à quelle enseigne logent ces nonnes bouddhistes — bienveillance, altruisme et compassion — et qu’en apaisant leur esprit, elles croient contribuer à pacifier le monde. Ce récit photo m'apaise chaque fois que je l'ouvre. Martine Michaud salue à la toute fin ces femmes qui l’ont aidée à remettre en question sa perception des êtres humains. La préface n’est signée par nul autre que le moine bouddhiste Matthieu Ricard". Josée Blanchette, Le Devoir, Le Bhoutan intérieur. 9 sept. 2017